Le burn out: ils nous racontent cet enfer! - phoenixjerenaisdemescendres
Le burn out: ils vous racontent cet enfer!

Je suis allée pour vous à la rencontre de 8 personnes qui ont vécu un burn out et ont accepté de se confier à moi. A travers leurs témoignages, vous allez découvrir ce qu’est l’enfer d’une longue descente vers l’épuisement professionnel ou maternel ou encore le burn out de vie, comme le nomme Cyrille Coton. Ces personnes si attachantes nous livrent avec une grande authenticité ce qu’elles ont vécu au plus profond d’elles-mêmes et comment elles ont réussi à surmonter ce qui semble être le fléau du siècle!

 

QU’EST-CE QUE LE BURN OUT?

A trop travailler sans s’écouter, sans se rendre compte qu’on est en train de s’épuiser physiquement et mentalement, dans un milieu où on est parfois en porte à faux avec ses valeurs, on use la corde, on se brûle: c’est le burn out!

« Le burn out, c’est ne pas savoir s’écouter. » Amandine

» C’est la vie qui vient te faire faire un choix. » Cyrille Coton

Les personnes travaillent trop parce qu’elles veulent bien faire, avec un sentiment de ne plus être nourries, d’avoir des manques. Elles n’écoutent pas leur corps, leur esprit, leur âme, et finissent par avoir le corps qui lâche sans même s’en être rendu compte, dans ce qui semble être une politique de l’autruche.

Voici ce que certains disent:

« l’élastique casse » Véronique Hourdequin

« tu crois que tu peux continuer » Stephan Vee

» j’ai brûlé toute mon énergie, physique et de vie » Edwidge

 

COMMENT ONT-ILS PERCU LE BURN OUT?

Les images et les couleurs pour le décrire sont généralement fortes: c’est gris fonçé, noir, couleur vase ou bien rouge ou violet fonçé ou vert kaki; quelque chose de sombre à n’en pas douter! Certains le décrivent comme un nuage, un trou, un mur,ou encore des asticots blanc grouillants, un horizon plat et terne ou bien un oiseau mazouté: pas d’avenir en vue! par contre, une de ces personnes le voit comme une fleur de lotus en y portant un regard extérieur et plein de recul. en effet, pour presque tous, un burn out permet de changer, d’évoluer, de grandir… Même si cela reste une expérience très douloureuse, le bilan en est généralement positif: « c’est une grande chance de pouvoir faire un burn out quand on ne va pas bien; le burn out m’a permis de donner un sens à ma vie! » Cyrille Coton

 

QUI EST TOUCHE PAR LE BURN OUT?

De la mère au foyer à l’éducatrice spécialisée en neuro pathologie, en passant par des professionnels de la finance, du social, de l’enseignement ou de l’hôtellerie, le monde des artistes, le burn out n’épargne aucun secteur!

 

LES REACTIONS AUTOUR DE SOI

Au travail, si c’est un secteur habitué à la chose, l’employeur, les collègues le prennent bien, du moins au début ( après, on peut tomber dans l’oubli); sinon, il n’y a pas de réaction!

Le conjoint, quant à lui, réagit bien; il essaie d’aider (sauf pour une personne: le conjoint a fait une dépression!)

En général, cela permet de faire le ménage dans ses amis.

 

LE DIAGNOSTIQUE, LES SOINS POUR UN BURN OUT

Tous ont consulté un médecin: 5 sur 8 ont été diagnostiqués comme étant en burn out

1 sur les 8 a été déclarée en dépression majeure

1 autre en état d’épuisement

1 autre en humeur dépressive et troubles d’adaptation

1 autre, après quelques semaines de thérapie avec un psychologue a choisi de se faire accompagner en coaching ( par moi-même)

La grande majorité s’est vue prescrire des médicaments (anti-dépresseurs, somnifères) et un suivi psychologique ainsi qu’un arrêt de travail.

Notons que l’un d’entre eux s’est entendu dire que les prescriptions médicamenteuses suffisaient et qu’il pouvait aller travailler! Il a eu cette intelligence de ne pas y retourner!

L’une d’entre elle, mère au foyer, en burn out dit maternel, a dû trouver des solutions par elle-même pour alléger ses journées!

 

COMMENT DETECTER UN BURN OUT?

Dans les mois qui précèdent, les choses se mettent en place sournoisement.Les personnes sont démotivées, fatiguées, s’isolent, se sentent vides; certains sont énervés, d’autres se secouent (je dois m’adapter!).

Juste avant le burn out, l’épuisement est total, tant physique que psychique; on manque de sommeil; on est comme coupé des autres; tout est décuplé.

 

QU’EST-CE QUI FAIT QU’ON SOMBRE DANS UN BURN OUT?

On travaille trop à cause de l’éducation que l’on a reçue: faire toujours plus, toujours mieux, ne pas se plaindre, ne pas s’écouter. On peut avoir différents facteurs qui entrent en ligne de compte: une vie de couple qui ne marche pas bien, des événements traumatiques, un bouleversement hormonal, un conflit de valeur avec ses employeurs…

» Je n’ai pas reçu les fondations que j’aurais dû recevoir: les outils émotionnels. » Cyrill Coton

Néanmoins, un point commun revient: on ne s’écoute pas, on continue, on ne veut pas voir les signaux d’alerte ou on ne les analyse pas correctement.

 

EVITER LE BURN OUT, EST-CE POSSIBLE?

« Il faut prêter une attention particulière à tous les messages de son corps et accepter de ne pas en faire plus. » Amandine

» Il faudrait changer la société en une société d’amour. » Véronique Hourdequin

« Il faudrait apprendre à savoir être. » Marie-Christine Eustache

» Il faudrait réaliser qu’on va finir par se prendre un mur parce qu’on n’est pas au bon endroit au bon moment. » Stéphane Vee

» Il faudrait trouver des personnes ouvertes dans le milieu professionnel, leur dire de déléguer. » Véronique Hourdequin

» Il faudrait se comprendre, apprendre à gérer ses façons non optimales de fonctionner, se fier à son ressenti. » Sylvie Dolbec

» Il faudrait se donner de l’amour, prendre soin de soi consciemment. » Edwidge De Mota

 

SE REMETTRE D’UN BURN OUT

Un burn out, ça dure longtemps: des mois voire deux ans pour s’en remettre et ce n’est pas gagné: la vigilance est de règle. Celle qui a repris son travail trop tôt et au même endroit n’a pas tenu; la rechute est un risque réel, surtout dans les mêmes conditions qu’avant. Alors oui, on se remet d’un burn out; certains parlent même de renaissance! Cependant, un travail sur soi, une écoute de soi permanents sont de mises!

» Dans un premier temps, les anti dépresseurs permettent de voir plus clair. Puis dès que ça fait de l’effet, il faut travailler sur soi. » véronique Hourdequin

» Il faut consulter pour faire évaluer son état. On peut savoir où on va quand on sait où on est. » Marie-Christine Eustache

» Il faut se recentrer sur soi, sortir de la spirale « métro&boulot&dodo&famille », trouver un équilibre. » Stephane Vee

‘ J’avais toujours joué un rôle pour être aimé. Grâce au burn out, ça a été réparé. » Cyrille Coton

» Il faut se promener dans la nature, se changer les idées, ne pas se mettre de pression » Véronique

» Il faut trouver le moyen de s’écouter, de mieux se comprendre et demander de l’aide (psy ou autre). Sylvie Dolbec

» Il faut garder espoir, se trouver des points d’ancrage, accueillir ce qui arrive, aller découvrir le cadeau caché derrière. » Edwidge De Mota

 

QUE SONT-ILS DEVENUS?

Stephane prend du temps pour lui. Il cherche un travail avec lequel l s’épanouira;

Edwige a pris un travail alimentaire et s’oriente vers l’utilisation de ses dons pour aider les autres;

les deux Véronique travaillent à devenir coachs;

Marie-Christine, après avoir été assistante maternelle est devenue coach en prévention du burn out maternel;

Sylvie réfléchit à une reconversion pour contribuer, participer;

Amandine a repris son travail au bout de quelques mois dans le même secteur mais dans un établissement plus calme;

Cyrille après une pause ( une quête) a repris son métier d’artiste et souhaite partager son expérience, notamment au sujet de la dépendance.

 

LE MOT DE LA FIN

Amandine : » A tous ceux qui ne connaissent pas l’EFT, la PNL, la méditation et pensent que ce sont des techniques utilisées par les charlatans: il faut trouver la bonne personne, bien formée, et lui faire confiance. Moi la première, je n’y croyais pas avant! Le coaching et les clés du coaching ont été les plus aidants pour moi. «

Véronique Hourdequin: » J’ai un sentiment horrible de culpabilité: d’avoir craqué, d’être dans un état dépressif, de devoir lâcher les apprenants, d’avoir perdu la face. »

Stephane Vee: « le burn out est un violent message d’espoir. C’est peut-être un passage nécessaire. »

Sylvie Dolbec: « Je me rends compte que j’ai fait du chemin; je veux ouvrir mon horizon, sortir de mon cocon.Fais-toi confiance, ouvre-toi à tout ce qui t’entoure. »

Edwidge De Mota: » C’est une expérience de vie terrible à traverser. Nous avons brûlé toute notre énergie vitale. C’est un des combats les plus durs à mener. C’est une chasse aux trésor qui dévoilera des joyaux aux âmes qui ouvriront leur coeur à elles-mêmes avec amour et authenticité. Toute ma lumière et mon amour vous accompagnent. »

Marie-Christine Eustache: » C’est un passage, ce n’est pas une situation stationnaire. Garde toujours espoir: au bout du chemin, il y a une super vie. »

Véronique: « Pense à toi, prends du temps pour toi; ce n’est pas grave. Réfléchis à ce que tu veux vraiment dans la vie. »

Cyrille Coton: « quand on meurt de quelque chose, on renait d’autre chose. »

 

VOUS AVEZ AIME LEUR HISTOIRE? RETROUVEZ-LES SUR:

ma chaine privée youtube spéciale interviews burn out où certains d’entre eux m’ont fait l’honneur d’accepter une entrevue! Pour cela laissez votre adresse mail sur le formulaire de la page et recevez votre cadeau. Afin de ne pas vous importuner, il n’apparait qu’une fois par 24h; si vous l’avez fermé et souhaitez à présent vous inscrire, revenez le lendemain.

Stephan Vee: bienveilletoi.fr

Véronique Hourdequin: sa page facebook vero hourdequin

Cyrille Coton: son groupe privé facebook une viepleine de sens (faire une demande); un blog à venir: une vie pleine de sens.com; un livre témoignage et une conférence sur la dépendance à venir; et concernant le côté artiste; sa page facbook cyrille coton et son blog cyrille coton.com

Marie-Christine Eustache: sa page facebook: marie-christine-eustache-coach; youtube: burn out maternel; son livre: le burn out maternel comment j’en suis sortie

Edwidge de Mota:sa page facebook edwidge de mota artiste peintre; son blog: edemota.com

Sylvie Dolbec: sylviedolbec.com pour son blog et Sylvie Dolbec adjointe virtuelle pour sa page facebook

Et n’oubliez pas de récupérer le lien pour accéder aux touchantes interviews de ces personnes en laissant votre nom et votre adresse mail. Si vous avez refermé par mégarde le formulaire d’inscription, revenez le remplir 24h après, quand il sera de nouveau visible.

Subscribe To Our Newsletter

Vous êtes une femme, maman, active, et vous ne savez pas comment gérer le stress qui vous envahit trop souvent??

🧘‍♀️ Je vous invite à ma prochain challenge gratuit! 10 jours pour en savoir plus sur comment dépasser ce schéma répétitif de baigner chaque jour dans le stress.
Comment s'apaiser, comment obtenir les meilleures journées possibles, en sachant quoi faire, quand et comment réagir!.

Merci et bravo de passer à l'action!

Share This